RENCONTRE-AUTEUR avec CAROLE MARTINEZ / Mercredi 14 octobre / 20h

Dans le cadre de la manifestation « Libre en Littérature » organisée par la Fédération des Cafés Librairies, nous sommes heureux d’accueillir l’écrivaine Carole MARTINEZ. Son dernier roman « Les Roses fauves » vient de sortir aux éditions Gallimard. 

«Peu après la sortie de mon premier roman, Le cœur cousu, une lectrice m’a raconté une coutume espagnole dont j’ignorais l’existence : dans la sierra andalouse où étaient nées ses aïeules, quand une femme sentait la mort venir, elle brodait un coussin en forme de cœur qu’elle bourrait de bouts de papier sur lesquels étaient écrits ses secrets. À sa mort, sa fille aînée en héritait avec l’interdiction absolue de l’ouvrir. J’ai métamorphosé cette lectrice en personnage.
Lola vit seule au-dessus du bureau de poste où elle travaille, elle se dit comblée par son jardin. Dans son portefeuille, on ne trouve que des photos de ses fleurs et, dans sa chambre, trône une armoire de noces pleine des cœurs en tissu des femmes de sa lignée espagnole. Lola se demande si elle est faite de l’histoire familiale que ces cœurs interdits contiennent et dont elle ne sait rien. Sommes-nous écrits par ceux qui nous ont précédés?
Il faudrait déchirer ces cœurs pour le savoir…»
C. M.

Cette rencontre sera animée par Gaëlle PAIREL, coordinatrice des manifestations de la Fédération.

« Il y a dans Les roses fauves une magie qui vainc nos résistances rationnelles. Un incroyable livre sur le désir, sur le parfum du désir. »
Anna Cabana, Le Journal du Dimanche

« L’auteure du Domaine des Murmures fait montre d’un talent de conteuse hors pair pour dérouler une sublime histoire d’amour et de mort, de passion et de malédiction, où le fabuleux se fond avec le familier, où les fantômes reviennent à la vie, où trois époques se télescopent pour dire comment se déprendre du passé sans pour autant le renier. »
Minh Tran Huy, Madame Figaro

« Formidablement romanesque, Les roses fauves s’impose comme un des grands romans de la rentrée littéraire. […] Un roman envoûtant, sensuel, savoureux et finement ciselé où le merveilleux règne en maître et qu’on ne peut plus lâcher ! »
Mathilde Mahieux, La Croix

 

BIOGRAPHIE / BABELIO

Carole Martinez est née en 1966, elle a vécu la majeure partie de sa vie en Moselle.

« Le cœur cousu » est son premier roman, il lui a valu à Saint-Malo en 2007 le troisième prix Ouest-France Étonnants Voyageurs. Le souffle lyrique et la force poétique de ce premier roman aux allures de conte ont séduit les dix jeunes jurés.

En 2011, elle publie « Du domaine des murmures » qui remporte un succès critique et public, il est récompensé par le Goncourt des lycéens. Son récit prend vie au Moyen-Âge en Franche-Comté, au sein du château de Hautepierre aussi l’ouvrage reçoit en 2012 le prix Marcel Aymé décerné par le conseil régional de Franche-comté.

En 2015, elle publie La Terre qui penche dont l’action se déroule à nouveau au domaine des Murmures mais cette fois en 1361.

Depuis 2014, elle écrit les scénarios de la bande dessinée Bouche d’Ombre, avec Maud Begon aux dessins.

En 2017, elle publie une bande dessinée qui revisite l’histoire de La Belle et la Bête en collaboration avec Violaine Leroy.

Nous on partage, et vous ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *