RENCONTRE AUTEUR / Anaïs LLOBET / Ven 6 déc / 19h30 / entrée libre

Anaïs LLOBET est la lauréate 2019 du prix Louis Guilloux pour son livre « Les Hommes couleur de ciel ». Le Café Librairie profite de sa venue pour la remise du prix organisée par le Conseil départementales Côtes d’Armor à Plouha samedi 7 novembre, pour accueillir une rencontre avec cette auteure passionnante.

 

LE PRIX LOUIS GUILLOUX

En 2018, les modalités d’organisation du Prix Louis Guilloux ont été modifiées. Celui-ci est devenu un prix citoyen attribué par des lecteurs des médiathèques et bibliothèques du département. Il s’appuie sur une sélection de 10 titres faite par un comité de sélection significatif de la filière du livre et de la lecture (auteur, libraire, bibliothécaire, lecteur…).Le jury de lectrices et de lecteurs s’est réuni en septembre dernier pour désigner le lauréat 2019. La lauréate 2019 est Anaïs Llobet, pour Les hommes couleur de ciel, paru aux Editions de l’Observatoire. Elle a déjà obtenu le prix Ouest France-Etonnants voyageurs pour cet ouvrage.

Remise du prix / samedi 7 décembre / 14h / espace Hermine de Plouha.

LE LIVRE

Dans le pays où est né Oumar, il n’existe pas de mot pour dire ce qu’il est, seulement des périphrases : stigal basakh vol stag, un « homme couleur de ciel ». Réfugié à La Haye, le jeune Tchétchène se fait appeler Adam, passe son baccalauréat, boit des vodka-orange et embrasse des garçons dans l’obscurité des clubs. Mais il ne vit sa liberté que prudemment et dissimule sa nouvelle vie à son jeune frère Kirem, à la colère muette. Par une journée de juin, Oumar est soudain mêlé à l’impensable, au pire, qui advient dans son ancien lycée. La police est formelle : le terrible attentat a été commis par un lycéen tchétchène. Des hommes couleur de ciel est l’histoire de deux frères en exil qui ont voulu reconstruire leur vie en Europe. C’est l’histoire de leurs failles et de leurs cicatrices. Une histoire d’intégration et de désintégration.

L’AUTEURE

Journaliste-reporter à Moscou pendant cinq ans, Anaïs Llobet a suivi l’actualité russe et effectué plusieurs séjours en Tchétchénie où elle a couvert notamment la persécution d’homosexuels par le pouvoir local. Elle est actuellement journaliste à Chypre pour l’AFP. Elle a 30 ans et a déjà écrit Les mains lâchées, en 2016.

 Pour en savoir plus : 

http://www.motspourmots.fr/2019/01/des-hommes-couleur-de-ciel-anais-llobet.html

Ce que le jury en dit 

« un roman avec une structure narrative très forte, haletante, autour de sujets difficiles comme les questions de l’exil, de l’identité, de l’extrémisme, de l’homosexualité. (L’auteur a) su donner beaucoup de rythme à l’écriture avec sa façon de distiller les informations sans jamais être dans le jugement. Elle a su montrer le point de vue de chacun des personnages, tous complexes, multiples. Chacun d’eux est rattrapé par son histoire, sa culture, ses racines malgré de gros efforts d’intégration, C’est un livre choc. On est obligé de revoir ses positions sur les sujets. C’est fort… sans être manichéen. » 

 

Nous on partage, et vous ?

Vous aimerez aussi...